Le Slow Play au Poker

Le Slow Play est aussi parfois appelé « Sandbag » ou « Trap ». Que signifie donc cette stratégie de certains joueurs de poker qui « jouent lentement », se transforment en « sacs de sable » ou « piègent » leurs adversaires ? Voici qui est bien mystérieux. Qu’allons-nous découvrir derrière ces appellations un peu farfelues ? Place au jeu !

Description du Slow Play

Jouer en Slow Play c’est faire exactement le contraire de bluffer. Dans cette dernière technique, le joueur mise comme s’il possédait une main fabuleuse alors qu’il n’en est rien. En Slow Play, le joueur mise « petit » alors qu’il possède une forte main.

Le but de l’opération est d’amener les autres joueurs à miser plus en leur faisant croire qu’ils possèdent la meilleure main alors qu’en fait ils ne possèdent que la seconde meilleure main, la véritable meilleure main étant bien sûr la vôtre. Pensant qu’il n’y a aucun risque du côté de votre jeu, les autres joueurs « vaquent à leurs occupations » et ont toute une surprise lorsqu’ils découvrent la vérité !

Cette stratégie comporte bien sûr des risques, le principal étant que le joueur Slow Play soit démasqué. Sa main, tout de même relativement forte, peut alors être perdue. C’est un désagrément à envisager si l’on souhaite adopter cette stratégie.

Conditions nécessaires à un Slow Play

Pour envisager de jouer Slow Play, le joueur devrait s’assurer tout d’abord d’avoir une main forte. C’est la base de cette stratégie.

Puis, il faut s’assurer que le pot ne soit pas très important à ce moment du jeu. Sinon, le choix du Slow Play ne présente absolument aucun intérêt.

Si ces deux conditions sont réunies, c’est un bon début pour jouer un Slow Play.

Ensuite, il faut s’assurer que la carte gratuite laissée donne assez de chances à l’un des adversaires de toucher une bonne main. Si c’est le cas, c’est parti pour un Slow Play.

Par ailleurs, la personnalité du joueur et les partenaires de jeu ont ici également leur importance. Effectivement, l’on comprend aisément que les réactions des autres joueurs seront différentes s’ils ont connaissance que le joueur en question « bluffe » souvent ou bien qu’il utilise assez régulièrement la stratégie du Slow Play. Par contre, si le joueur est nouveau autour d’une table de jeu, il se pourrait qu’il soit moins repérable. Notez bien que cette dernière phrase est au conditionnel, car, peut-on vraiment savoir ce qu’il se passe dans la tête des joueurs de poker ?

Précisions sur le Slow Play

Il est important de préciser ici que le Slow Play ne se joue qu’au Flop, à la Turn ou à la River. Jamais l’on ne voit de Slow Play en PréFlop.

Également, si se trouve autour de la table de jeu un joueur du type « calling station », oubliez le Slow Play. Effectivement, ce type de joueur qui paye presque systématiquement dès qu’il a un tout petit peu de jeu vient anéantir purement et simplement l’option du Slow Play. Conservez là précieusement pour une autre fois lorsque toutes les bonnes conditions seront réunies.