Les règles du Poker Omaha

Le Poker Omaha s’apparente beaucoup au réputé Poker Texas Hold’Em (dont on dit qu’il en est le cousin) bien qu’il comporte quelques différences que nous mentionnons dans le paragraphe qui suit. Le Poker Omaha est un mélange à la fois de stratégie, de chance et de probabilité. Lorsque vous y jouez, souvenez-vous toujours de jouer rationnellement sans jamais effectuer de coups de folie ou prendre de risques trop importants.

Les différences entre le Poker Texas Hold’Em et le Poker Omaha

La principale différence entre ces deux variantes du poker réside dans la distribution des cartes. En effet, là où le joueur de Poker Omaha possède quatre cartes fermées, les joueurs du Poker Texas Hold’Em n’en possèdent que deux. En revanche, à l’instar du Poker Texas Hold’Em, on dénombre 5 cartes communes. Le total est donc de neuf cartes.

Il s’agit là encore d’obtenir la meilleure combinaison de cinq cartes. Toutefois, dans ce cas, la combinaison doit obligatoirement être constituée de deux cartes fermées et de trois cartes communes. Le joueur possédant la meilleure combinaison remporte donc le pot.

Pour le reste, les choses changent peu et le déroulement des tours (Flop, rivière, etc.), des blinds et des limites sont exactement les mêmes que lors du Texas Hold’em : les joueurs effectuent donc des tours d’enchères en fonction de leur jeu et de ce qu’ils voient sur la table.

Le bluff mène encore et toujours la partie et l’observation de chaque joueur est primordiale. Mais, sachez que si vous détaillez avec précision chaque action de vos adversaires, ceux-ci en font autant à votre égard. Pensez donc à varier votre jeu afin de demeurer en tout temps imprévisible.

Mais, aussi bon que soit un joueur, il est des choses qui sont impossibles à faire. Ainsi, si vous recevez une main de départ qui comporte des cartes n’ayant aucune relation entre elles parce qu’elles sont trop distantes, jetez-les sans même perdre plus de temps avec cela. Vous serez plus chanceux la prochaine fois !

Les combinaisons

La plus faible est la paire. Elle est suivie du brelan qui est composé de trois cartes de même valeur.

Puis, il y a, toujours en ordre croissant de puissance :

  • La quinte où les cinq cartes se suivent.
  • La couleur, pour sa part, consiste à posséder cinq cartes qui ont une couleur identique : pique, trèfle, cœur ou carreau.
  • Vient ensuite le full qui est une paire et un brelan, en même temps.
  • Puis, il y a le fameux carré et enfin la quinte flush. Dans ce dernier cas, la quinte est de la même couleur.
  • Et enfin, la rare quinte flush royale est une quinte flush dont la première carte est un « as ».

Vous savez tout ! C’est maintenant à vous de jouer et de remporter le gros lot !